UNE GRANDE HISTOIRE
un grand projet

Construites à la grande époque de l’industrie textile, en 1924, sur le modèle de la cité-jardin, les Grandes Cités Tase hébergeaient les ouvriers de la plus grande usine française de soie artificielle : l’usine Tase. Dans la dynamique de transformation du territoire Carré de Soie, notre projet de réhabilitation est axé sur la mise en valeur de ce patrimoine remarquable et bientôt centenaire. Objectifs : restaurer les couleurs et décors d’origine, mettre en valeur les forgets, redonner leur place aux jardins… pour continuer à faire vivre l’esprit des lieux tout en offrant un cadre de vie moderne à nos locataires.

Un patrimoine protégé

Labellisé Patrimoine du XXe siècle en 2003, l’ensemble TASE est protégé depuis l’inscription de la façade de l’usine Tase aux Monuments historiques en 2011, ainsi que par un périmètre d’intérêt patrimonial pour les bâtiments des Grandes Cités Tase en 2019. Notre projet de réhabilitation est ainsi réalisé sous l’égide des ABF (Architectes des Bâtiments de France).

1924 – 1926

La famille Gillet ouvre l’usine SASE (Soie Artificielle du Sud Est) en 1924, qui deviendra la TASE (Textile Artificiel du Sud Est) en 1935. Le territoire devient un des hauts lieux de l’industrie textile.

Cités-jardins et équipements (stade, foyer, chapelle, école, espace Carmagnole, grandes et petite Cité…) sont construits autour de l’usine, constituant un ensemble urbain représentatif du paternalisme ouvrier.

1953

L’usine TASE est reprise par la société « Givet-Izieux ». Une nouvelle filature est mise en place pour la fabrication de la rayonne industrielle, fil entrant dans la composition des pneumatiques.

1981

Sollar fait l’acquisition des Grandes Cités Tase, après la fermeture de l’usine en 1980. 

1991-2002

Sollar développe son patrimoine autour des Grandes Cités. En 1991, les Pavillons Nelli sont construits (25 logements). En 1994, la résidence Eurorex est créée (50 nouveaux logements sociaux) ; suivie du Domaine de la Côte en 2002 (35 logements).

2003

Les concertations concernant le projet urbain Carré de Soie commencent. Il en ressort la volonté de fonder le projet urbain sur la valorisation du patrimoine naturel et humain du territoire.

© Métropole de Lyon - Laurence Danière
© Métropole de Lyon - Laurence Danière

2007

Le métro arrive à Vaulx-en-Velin La Soie, après la mise en service, l’année précédente, du tramway T3. Quelques années plus tard, la réalisation de nouveaux espaces publics, d’équipements, la construction de logements et de bureaux s’engage. De nouveaux quartiers prennent vie au cœur de quartiers historiques…

2018

Du côté des Grandes Cités Tase, Sollar va à la rencontre de ses résidents pour imaginer un programme de réhabilitation qui allie modernité et valorisation du patrimoine historique, tout en répondant aux besoins et envies des habitants.

Avec l’appui du laboratoire d’innovation sociale Récipro-cité, des rencontres individuelles et des ateliers de co-construction sont organisés.

2022

Le chantier de réhabilitation des Grandes Cités s’engage, pour deux ans de travaux environ.

2025

Les habitants fêteront le centenaire des Grandes Cités Tase dans des bâtiments rénovés, offrant tout le confort moderne. 

Les couleurs et décors d’origine des façades seront restaurés. De nouvelles fenêtres en bois, des garde-corps en ferronnerie, des brise-soleils en jalousie et des lambrequins seront installés. Les espaces en pied d’immeuble ainsi que les jardins familiaux seront repensés. 

Objectif : réinventer la cité-jardin du 21e siècle, avec des résidences plus confortables, plus belles, plus vertes !